29. févr., 2012

UN CLOWN NOUS PARLE DE LA PAUVRETE ...

Toc toc toc. Le clown frappe à la porte.Les gosses lui crient d'entrer.Mais le clown ne touche pas à la poignée Je peux entrer?" fait-il, en tirant derrière lui son énorme coffre. Stupéfaction des enfants. «Je suis content que vous m'ayez laissé entrer, parce que dehors. on me trouve bizarre. Vous trouvez que je suis bizarre?" « Non », répondent en chœur les enfants. «Ah bon ! parce que dehors, on a peur de moi à cause de mon manteau troué. On dit que c'est vilain. Que j'ai l'air d'un pauvre. »